Le point sur…. l’écriture !

Posted by jennifere on

Bienvenue dans la 2ème semaine de notre programme exclusif et original en 4 semaines*. 

 

Parce que cette année scolaire aura été très particulière, nous vous proposons chaque semaine d’explorer une thématique essentielle et que nous considérons comme transdisciplinaire.

La semaine dernière, nous parlions lecture.

Cette semaine, l’écriture est à l’honneur !

Qu’est-ce qu’on a appris pendant cette année scolaire ? Est-ce qu’il reste des éléments à apprendre ? Ecrire… ça ne concerne que l’apprentissage de la langue ?

  • Ecrire : un moment à soi, privilégié

Tout comme la lecture, faire de l’écriture un moment à part, différent, unique, peut aider à favoriser l’acte d’écrire.

Combien de temps par jour les jeunes sont-ils eux-mêmes ? Sans peur d’être jugés, sans agir dans l’idée d’être reconnus, aimés.

Etre soi, tout simplement, quand on est jeune, c’est complexe.

Ecrire est un moment à portée de tous.tes, quelque soit l’âge. Et cela peut être le moment où l’on est soi.

Au contraire, écrire pour devenir quelqu’un d’autre, c’est possible aussi.

Inventer un ou des personnages, c’est aussi une manière d’observer l’humanité, se placer par rapport aux autres. Cheminer pour trouver sa place…

  • Le plaisir du geste

Observer la pointe du stylo glisser sur le papier, l’encre se déposer au fur et à mesure du geste que l’on a décidé de former… le côté calligraphique de l’écriture n’est-il pas merveilleux ?

Entre art et science… la main répondant aux demandes du cerveau, cela fait partie des trésors de notre humanité.

Accessible pour la très grande majorité d’entre nous, avec un stylo et un bout de papier. N’est-ce pas une chance à saisir ?

Prendre conscience du geste et prendre plaisir à le vivre…

👁️‍🗨️Le saviez-vous ? La maîtrise de l’écriture, ou graphomotricité a des liens évidents avec la lecture. Pour en savoir plus : par ici 👈🏼

  • Calligraphie

Peut-être connaissez-vous l’art du lettrage, peut-être même avez-vous travaillé sur ce sujet avec les enluminures du moyen-âge ?

Pourquoi ne pas doper sa créativité et s’entraîner à améliorer ses gestes en pratiquant un peu la calligraphie ?

Nous trouvons ce blog très inspirant, vous pourrez y trouver des tutoriels, des informations si vous souhaitez explorer cette piste plus en détails :

Calligraphique – Le blog

  • L’écriture numérisée

Ecrire avec un clavier. Simplifier l’accès à l’écriture quand le geste n’est pas aisé, ou compliqué pour des raison de trouble moteur par exemple. Ou bien quand on ne maîtrise pas bien l’orthographe, les logiciels d’écriture aident et peuvent permettre de lever un frein psychologique s’il y en a un. Et puis c’est plus facile de partager une production numérique, aussi. Bien aussi pour produire à plusieurs en même temps (cadavre exquis en direct par exemple).

  • Le but de l’écriture

Produire… pourquoi ? Expliciter les objectifs de l’écriture pour motiver à écrire…

⇨ S’exprimer et apprendre à exprimer sa pensée. Trier ses idées, les organiser, les mettre en forme, pour les partager… ou non. “Ecrire c’est hurler sans bruit.” Selon Marguerite Duras…

⇨ Apprendre à synthétiser ce que l’on voit, lit, entend pour garder en mémoire ou pour partager avec d’autres

⇨ Se faire un cadeau à soi pour plus tard : développer les capacités d’écriture, ce n’est jamais perdu, c’est un investissement sur son propre avenir !

⇨ Faire un cadeau pour les autres, quand on partage un joli poème par exemple 🌺.

Cette semaine on pourrait imaginer quelques défis :

  • Ecrire un Haïku, individuellement ou à plusieurs cerveaux. Le Haïku c’est :
    • Trois lignes ou 3 vers, 17 syllabes,
    • La première ligne doit compter 5 syllabes, la deuxième 7 syllabes et la troisième 5 syllabes,
    • Le récit doit être écrit au présent,
    • Le sujet doit concerner la nature, la beauté, une émotion,
    • Ecrire pour être lu : le haïku a vocation a être partagé
    • Il y a encore plus de règles du jeu par ici 👈🏼
  • Ptit défi calligraphie : inventer 5 façons différentes d’écrire ou dessiner une lettre. Quand on est 24 à faire cela, on invente graphiquement un alphabet… 🙃
  • Choisir 5 mots dont on arrive jamais à se souvenir l’orthographe et les écrire de façon artistique.
  • Ecrire sans partager comme on le ferait pour un journal intime : raconter une journée de sa vie, avec ou sans contrainte de temporalité : la journée d’aujourd’hui ou d’il y a 5 ans.
  • Ecrire une carte postale. Si si, ce machin obsolète… Il se révèle un exercice intéressant : exprimer une situation actuelle en la présentant sous un angle positif, et en quelques mots car on a pas beaucoup de place.  Cela pose aussi la question du ou des destinataires. Et du registre de langue que l’on va utiliser en fonction de cela. Et si on devait écrire une carte postale pour le ministre de l’éducation, une autre pour les grands-parents et encore une autre pour notre meilleur.e ami.e ? 😎
  • Inventer un tchat entre deux ou plusieurs personnages, en mode SMS, pour raconter une histoire avec ou sans contraintes narratives…

Les ressources BrainPOP à votre disposition ici 👈🏼 pour travailler ses compétences d’écriture :

*La semaine 3 sera consacrée aux sciences, et la semaine 4 à l’éducation aux médias et à l’information.

Vous voulez essayer BrainPOP ? Bonne nouvelle, c’est hyper simple, il suffit suivre le processus, ici 👈🏼